Le calorifugeage des tuyaux de distribution d’eau chaude sanitaire et de chauffage est nécessaire pour réduire la perte de chaleur surtout quand les tuyaux traversent des locaux non chauffés. Des économies appréciables résultent immédiatement de cette isolation alors que le coût des travaux peut être pris en charge par la prime énergie.

L’objectif : réduire la consommation d’énergies fossiles

Suite au premier choc pétrolier qui a eu lieu en 1973, la France constate sa vulnérabilité face aux pays arabes détenteurs du précieux pétrole. Elle institue alors une politique énergétique visant à réaliser des économies d énergie. Quelques années plus tard, en 1988, un climatologue de la NASA évoque pour la première fois le réchauffement climatique dû à l’émission de gaz à effet de serre. Cette annonce, coïncidant à des catastrophes en divers endroits de la planète, pousse les pays à intensifier leurs efforts pour réduire davantage l’utilisation d’énergies polluantes.

À partir de 2005, la loi POPE (Loi de Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique) oblige les fournisseurs d’énergies à respecter un quota de vente. Pour atteindre cet objectif, ils incitent leurs clients à consommer moins. Les distributeurs sont alors récompensés par des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) qu’ils utilisent pour subventionner des travaux de rénovation thermique. Le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude peut ainsi être réalisé par une entreprise spécialisée comme https //www.moncalorifugeagegratuit.fr à qui le client ne doit rien payer.

Le calorifugeage des canalisations d’eau chaude

Le chauffe-eau et la chaudière sont souvent installés au sous-sol ou dans le garage. Ces locaux ne sont pas chauffés et se trouvent à une distance relativement éloignée des différents points de distribution, que ce soit les radiateurs ou les robinets. Quand les tuyaux ne sont pas isolés, environ 10% de la chaleur produite se perdent sur les quelques premiers mètres et 10 autres se perdront avant d’atteindre les points les plus éloignés du circuit.

Le calorifugeage des tuyaux conduisant l’eau chaude vers les pièces principales et les pièces de service empêche cette perte de chaleur. L’eau sortant de la chaudière ou du chauffe-eau conserve ainsi toutes ses calories d’un bout à l’autre du circuit d’autant plus quand les tuyaux sont isolés sur toute sa longueur. Cela se traduit par une facture énergétique réduite au moins de 10% par an.

Comment cela se passe-t-il ?

Pour bénéficier des CEE afin de faire calorifuger gratuitement vos canalisations d’eau chaude, il faut d’une part que votre habitation date au moins de 2 ans et d’autre part que vous fassiez appel à un entrepreneur labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce dispositif est valable tant pour les maisons isolées que pour les logements en copropriété. L’entrepreneur s’occupe des démarches administratives nécessaires pour que les travaux de rénovation énergétique à réaliser soient financés par les CEE.

Le calorifugeage consiste à entourer le tuyau d’un matériau calorifuge. L’isolation des canalisations peut se faire à l’aide de coquilles ou de bandes de fibres minérales ou encore de manchons de mousse en polystyrène. Quel que soit le matériau utilisé, il est au moins de classe 2 pour répondre aux normes prévues par la nouvelle réglementation thermique en vigueur depuis le début 2018. Cette réglementation thermique bien connue du professionnel RGE vise une isolation plus performante pour une consommation énergétique encore plus faible qu’auparavant.