La consommation d’énergie devient de plus en plus importante et la politique énergétique française en la matière tend par le biais d’un ensemble de mesures à la réduire vu l’impact non négligeable sur l’environnement (limiter essentiellement la production de gaz à effet de serre qui étouffe la planète terre).

Le secteur du bâtiment est parmi les secteurs les plus énergivores d’où la nécessité d’infléchir la courbe de la consommation énergétique en incitant par exemple les acteurs de ce domaine à l’éco construction et à la rénovation de bâtiments existants moyennant des aides financières diverses.

Concernant la location d’un bien immobilier, un diagnostic de performance énergétique (DPE) en dépit de son caractère facultatif, est un moyen permettant au locataire de connaître la consommation d’énergie du bien immobilier qu’il projette de louer. Une information capitale dans la mesure où elle a un impact direct sur son pourvoir d’achat car le budget relatif au chauffage et à la climatisation engloutit une part importante du budget total d’un ménage.

L’expertise de la performance énergétique d’un bâtiment est valide pendant 10 ans et est réalisée par un diagnostiqueur immobilier certifié et habilité à la faire et ce à la charge du bailleur. Comme conséquence de cette expertise, le classement du logement diagnostiqué en termes de performance énergétique en lui attribuant 2 étiquettes : la 1ère s’appelle étiquette énergie renseigne sur la consommation d’énergie où figure une lettre de A (logement économe) à G (logement énergivore). La 2ème s’appelle étiquette climat informe sur la quantité des GES (gaz à effets de serre) émise où figure aussi une lettre de A (faible émission de GES) à G (forte émission de GES). Bien sûr ses informations sont une estimation et n’ont pas un caractère contractuel entre le bailleur et le locataire. En revanche et depuis le 1er janvier 2011, tout annonce de location d’un logement doit contenir son classement en termes de performance énergétique.

Quant aux paramètres pris en compte par le diagnostiqueur pour effectuer son expertise DPE, ils sont les suivants :

– Le comportement thermique d’ensemble du bâtiment en particulier sa toiture, les fenêtres, les volets, les planchers bas, les murs

– L’étude des systèmes de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

– L’étude des systèmes de ventilation et d’aération.

Le diagnostic immobilier ainsi établi, et à la lumière de qui a été expertisé, mentionnera des recommandations afin d’améliorer la performance énergétique du bâtiment diagnostiqué